Face aux difficultés du métier, de nombreux profs décident de se reconvertir. Mais il y a aussi ceux qui font le chemin inverse. En quête de sens, des salariés du privé quittent le monde de l’entreprise pour devenir enseignants.

 

Pourquoi se reconvertir dans l’enseignement ?

 

Malgré des conditions difficiles connues, le métier de prof attire des trentenaires ou quadragénaires en reconversion. On voit par exemple des cadres de la finance ou des ingénieurs lâcher leur job à responsabilités pour devenir professeurs de maths ou de chimie.

Parmi les raisons de ces désirs de reconversion, on retrouve souvent l’envie de :

  • exercer un métier utile, pour redonner du sens à sa vie professionnelle
  • transmettre des savoirs, voire une expertise acquise au cours d’une carrière
  • impacter des vies et faire de ses élèves des citoyens instruits et éclairés
  • retrouver un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle

Le métier de professeur est incontestablement d’une grande richesse, et c’est bien pour cela qu’on le qualifie de “plus beau métier du monde”.

 

Passer les concours de prof après une expérience professionnelle

 

Si vous souhaitez devenir professeur titulaire, et profiter de tous les avantages de la fonction, vous devez obtenir un concours.

Pour exercer dans les établissements de second degré dans une matière précise comme le français, l’histoire-géographie ou la biologie, voici les différents concours existants :

  • l’agrégation pour enseigner dans les collèges, les lycées et les classes préparatoires
  • le Capes pour enseigner dans les collèges et parfois les lycées
  • le Capeps pour enseigner le sport dans les collèges et les lycées
  • le Capet pour enseigner dans les lycées technologiques
  • le Caplp pour enseigner dans les lycées professionnels

Sans surprise, le Capes est le concours le plus convoité. Il est accessible par voie externe aux personnes qui détiennent déjà un master. Si vous êtes salarié au moment où vous décidez d’entamer votre reconversion professionnelle, vous pouvez préparer le concours en parallèle de votre emploi avec le Cned.

 

Devenir enseignant sans passer les concours

 

Pas envie de passer par la case concours ? L’Education Nationale étant en pénurie de main d’œuvre, elle recrute beaucoup d’enseignants contractuels pour assurer des remplacements d’enseignants titulaires. Dans l’enseignement secondaire, 10% des professeurs sont des vacataires.

Dans l’enseignement public, le poste de professeur contractuel est en théorie accessible avec un diplôme de niveau bac+3. Mais face à la pénurie d’enseignants sans précédent de ces dernières années, certaines académies acceptent des candidats titulaires d’un bac+2 pour travailler dans les écoles et les collèges.

 

Se reconvertir comme professeur des écoles

 

Vous rêvez de devenir instituteur pour transmettre les savoirs fondamentaux aux enfants dans une école maternelle ou élémentaire ?

Pour accéder à ce poste, la voie classique consiste à obtenir le master MEEF (Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation) en deux ans. À la fin de la première année, les étudiants passent le CRPE, concours de recrutement des professeurs des écoles. Après obtention de ce concours, ils enseignent en alternance en tant que stagiaires durant un an.

Notez qu’il n’est pas obligatoire d’avoir suivi la première année du parcours MEEF pour s’inscrire au concours externe. Il suffit de justifier d’un niveau master 1.

Vous vous demandez comment financer votre reconversion dans l’enseignement ? Consultez notre article sur les solutions de financement pour une reconversion.


 

 Envie de faire le point sur votre carrière, voire de reconversion ou tout simplement de retrouver du sens au travail ? Faisons connaissance lors d’une visio d’informations !

 Vous pouvez suivre toutes les actualités de Primaveras sur Linkedin, Facebook et Instagram.

Partagez cet article :

Une question précise ?