Les témoignages Primaveras

Les Primavéristes vous racontent

leur aventure Primaveras

et plus encore …

Des témoignages vidéos : entre reconversion professionnelle et transformation du rapport au travail

Envie de reconversion professionnelle, quête de sens et d’alignement avec ses valeurs, besoin de changer de métier, perte de motivation et mal-être au travail ou simplement besoin d’un bilan de carrière ? Découvrez les situations et questionnements des Primavéristes et ce que les cursus Primaveras leur ont apporté.

Ceux qui l’ont vécu en parlent le mieux !

Pas toujours facile de se faire une idée sur la manière dont ça se passe « à l’intérieur » ! Découvrez la diversité des interviews de Primavéristes à l’issue de leur formation à la reconversion professionnelle.

Ils parlent de ce qu’ils ont appris, de ce qui les a motivés à rejoindre le programme l’Emulateur, et de ce qui caractérise selon eux la méthode Primaveras.

Mais attention ! Ces témoignages sont très personnels. Dites-vous que votre expérience sera singulière car le cursus Primaveras ne se déroule pas selon un process industriel, mais comme une aventure à vivre !

 

écoutez les podcasts : des changements étonnants !

Des avis google qui parlent d’eux mêmes …

Thomas Nguyen
Thomas Nguyen
18/01/2023
Une approche qui s'éloigne du "traditionnel" bilan de compétences axée sur l'exploration, l'introspection personnelle et l'échange avec le groupe.
Yves Philippe
Yves Philippe
28/12/2022
Bravo pour Primaveras, cycle auquel je suis très heureux de participer et de contribuer au sein de notre magnifique groupe "Qui Vivra Prima Verra". J'ai aimé le module Ubika de l'Apec, profond et exploratoire, mais auquel il manquait ce cap du passage à l'acte auquel nous convient avec tact et fermeté nos chères référentes Florence, Anne et Delphine. À recommander chaudement à celles et ceux qui ne veulent pas refaire une carbon-copy du passé, mais découvrir tout leur potentiel à mettre en œuvre. Belle fin d'année à toute l'équipe !
Romane Jeudi
Romane Jeudi
03/12/2022
Un accompagnement tout en bienveillance qui va bien plus loin qu'un bilan de compétences. On evolue tout au long des 6 mois d'accompagnement pour retrouver un alignement professionnel mais aussi personnel durable.
Jean-Louis Mourier
Jean-Louis Mourier
30/11/2022
Originale, la démarche de Primaveras permet d'aller plus loin qu'un simple bilan d compétence. Pour ma part ça m'a autant, si ce n'est plus, servi à savoir ce que je ne voulais pas ou plus qu'à déterminer une nouvelle orientation. La bienveillance des animatrices, mais aussi de l'ensemble des participants, est très importante pour avancer, d'autant qu'elle ne se transforme pas en complaisance. La bienveillance et la tolérance n'empêchent pas la critique et les conseils qui ne vont pas toujours dans le sens que les personnes attendent a priori.
Emmanuel Cambray
Emmanuel Cambray
25/11/2022
Une expérience très intéressante permettant de prendre du recul sur soi même. Le parcours et l'animation des ateliers est très pertinent. Les échanges entre participants sont enrichissants et toujours dans une grande bienveillance. En bref et me concernant, une réussite !
Pierre-Adrien MULLER
Pierre-Adrien MULLER
14/11/2022
Primaveras m'a accompagné pour désigner mon cap professionnel dans ma vie! Et c'est mission réussie, j'ai même trouvé le métier qui me correspond exactement ! Plus le temps passe plus j'aime mon nouveau métier ! Merci à toute l'équipe ! Si vous cherchez à faire le point et trouver je job qui vous correspond je recommande grandement leur parcours !
Latifa M
Latifa M
11/10/2022
Une super expérience ! Un programme extrêmement bien conçu, avec une intelligence et une méthode certaines. Il vous mène progressivement à la découverte de vous, de ce que vous recherchez dans le travail et à la construction d’un projet professionnel. Tout cela grâce notamment à des ateliers de groupe, souvent ludiques et à un accompagnement personnalisé. L’équipe est super et très professionnelle. J’ai adoré l’expérience et j’ai surtout pu prendre confiance dans le choix professionnel que j’ai fait, un choix éclairé !

élèves depuis 2013

La communauté des Primavéristes pour garder le lien

Quand on intègre un cursus chez Primaveras, on devient membre à vie de la Communauté des anciens.

Cette association créée en 2016 rassemble plus de 700 anciens élèves, de toutes professions, pour garder le lien, développer de l’entraide, pendant le programme, puis tout au long de la carrière.

Découvrez des témoignages de reconversions professionnelles improbables !

Anaïs : d’analyste à chef d’entreprise

Anaïs : d’analyste à chef d’entreprise

...

J'ai fondé en janvier 2021 une entreprise qui s'appelle DécouVerte Urbaine et donc je propose des visites guidées, des animations dans des fermes urbaines de Paris et de la région parisienne. Avant cette reconversion, j’avais fait une prépa HEC puis l’école de management Audencia à Nantes et j'en suis sortie avec un master en marketing pour devenir chef de produit. J'ai accepté une opportunité en tant qu'analyste, métier que j’ai exercé pendant un peu plus de 4 ans avant de quitter ce job. J'ai décidé de rentrer dans Primaveras en octobre 2018. Je voulais retrouver du sens et de l'utilité dans mon travail. Je dirais qu’on apprend 2 choses super importantes dans le programme : la première chose, c'est que la méthode de Primaveras ne se contente pas d'être un bilan de compétences classique. Le but, c'est de retourner aux racines de notre personnalité pour décider de la branche dans laquelle on veut travailler. Et je dirais que la 2e chose très importante que j’ai apprise, c'est que la vie, c'est cyclique. Ça paraît bête, mais souvent on a cette croyance de se dire « je vais trouver le métier idéal, je vais trouver ma passion et je vais faire ça toute ma vie. » En fait non, et c’est une très bonne nouvelle ! Pour la suite, je reprends un job salarié et à côté, je continue DécouVerte Urbaine. Merci à Primaveras parce que grâce à eux, j'ai réussi à faire ma reconversion et à trouver la voie dans laquelle je suis bien. Ce que je peux dire, c’est qu’il ne faut pas se fermer de porte sur les possibilités. Et il faut aussi accepter que l'exploration et le fait de trouver ce qui nous convient, ça prend du temps, et que ça peut aussi bouger.
Visiter le site internet DécouVerte Urbaine
Sandrine : des RH au Massage Bien-être

Sandrine : des RH au Massage Bien-être

...

Aujourd'hui, je suis praticienne en massage bien-être, et avant Primaveras, j’étais responsable des ressources humaines dans des collectivités locales.   J'ai fait Primaveras en 2018, à une époque où j'avais un sentiment de perte de sens et d'utilité dans mon métier au quotidien. Je trouvais l'approche de Primaveras vraiment innovante par rapport à l’offre présente à l’époque sur le marché (coaching, bilan de compétences…). Au début, je n’avais pas de projet prédéfini, seulement quelques hypothèses. Le parcours m'a vraiment permis de faire le tri dans mes idées et de valider l’hypothèse du massage bien-être. Le programme m'apporte encore aujourd'hui parce que Primaveras est réellement un réseau et lorsque l’on a besoin d'un coup de main, on a un groupe d'entraide et c'est toujours très enrichissant, on peut partager avec d'autres qui sont en recherche ou qui ont une expérience plus aboutie. Concernant les années à venir, j'aimerais bien avoir un endroit pour moi où recevoir, puisqu’aujourd'hui, je fais du massage à domicile, en spa et en entreprise et donc c'est mon projet à terme d'avoir mon lieu. Mais je suis plutôt confiante sur mon avenir parce que je découvre ce métier qui me passionne, ça ne fait que 3 ans que je l’exerce et je me rends compte que les possibilités d'apprentissage sont infinies.   Si je peux ajouter quelque chose sur les reconversions improbables, j'ai envie de dire qu’il ne faut pas se censurer, parce que finalement il n’y a rien de réellement improbable. Il y a toujours des connexions, il y a toujours des liens entre les compétences que l’on a exercées, les expériences vécues, le parcours personnel et le nouveau métier choisi. Cela peut sembler improbable aux autres, mais finalement, si cela fait sens pour soi, c’est gagné.  
Visiter la page Facebook de Sandrine
Visiter la page Instagram de Sandrine
Odile : d’ingénieur généraliste à naturopathe

Odile : d’ingénieur généraliste à naturopathe

...

Je suis ingénieure généraliste des Mines de Paris. Après le diplôme, j’ai d’abord été consultante en stratégie dans l’énergie. J’ai rapidement décidé de me reconvertir. J’ai mûri et concrétisé ma décision en 2015 grâce à l’accompagnement Primaveras. Je suis devenue dans un premier temps, commerciale BtoB en nutrition médicale, puis manager des opérations dans la même entreprise, sur les périmètres transport, logistique, facturation. Aujourd’hui je suis naturopathe, entrepreneuse et bientôt énergéticienne chinoise. Primaveras m’a énormément apporté. J’y ai vécu une transformation assez extraordinaire. C’était un vrai bol d’oxygène pour moi. Primaveras m’a permis de me connaître en profondeur et d’avoir mieux confiance en mes ressources. J’ai suivi le programme en 2015. Depuis, j’ai beaucoup changé de métiers, jusqu’à ma reconversion actuelle. Primaveras m’a donné un tremplin solide sur lequel je rebondis sans cesse pour concrétiser mon rêve. J’ose maintenant prendre beaucoup de risques, des risques qui me correspondent et qui me rapprochent en permanence de ce que j’aime le plus ! L’idéal professionnel que j’avais identifié et objectivé en 2015 chez Primaveras, je peux dire qu’aujourd’hui, je le vis : je voulais et veux encore me consacrer au Vivant, à l’Humain, et travailler de façon autonome et indépendante. J’y suis ! Incroyable mais vrai ! Je reste en mouvement, en suivant ce même fil conducteur. Ainsi je compte me former continuellement pour enrichir les cordes de mon arc professionnel. Demain, il est probable que je me perfectionne en massages et en sophrologie, deux outils que j’adore et que j’exploite déjà dans mes consultations de naturopathie.  
Visiter la page Instagram d'Odile
Visiter le site internet d'Odile
Thomas : de l’économie sociale à la société mutuelle pour artistes

Thomas : de l’économie sociale à la société mutuelle pour artistes

...

Aujourd'hui, je suis conseiller au sein d'une coopérative qui s'appelle SMart, qui est l'acronyme de société mutuelle pour artistes. Avant la reconversion, j’avais déjà travaillé 6 ou 7 ans au sein d'une structure de l'économie sociale et solidaire, une plateforme de financement participatif pour du microcrédit dans les pays en développement. J'ai beaucoup aimé le programme, que j'ai suivi en 2018, avec des moments agréables et du bon temps pour s’interroger collectivement avec une méthode bien faite. Je pense qu'avec le recul, je dirais que ça m'a aidé à sortir de la difficulté de devoir s’interroger, se requestionner personnellement sur son parcours et sur ses envies et d’avoir eu l'occasion de le faire dans un cadre collectif. Aujourd'hui, je me trouve à nouveau dans une période où je réfléchis peut-être à un virage qui ne sera pas aussi marqué que le précédent, mais il m'est arrivé de ressortir l'outil de la boussole pour voir ce que j'avais écrit sur moi-même. À travers ce petit témoignage, c'est l'occasion de faire un petit coucou à l’équipe Primaveras qui m'a vraiment été utile parce que je pense que ça demande beaucoup de réflexion et d’engagement, et je crois que c'est vraiment ce qui ce qu'ils avaient, et ce qu'ils ont apporté. Un grand merci à eux.
Visiter le site internet SMart 
Sylvie : du marketing à l’illustration et la traduction

Sylvie : du marketing à l’illustration et la traduction

...

Je suis traductrice, illustratrice et formatrice, donc un triple métier. Avant cela, j'avais fait toute ma première partie de carrière dans des postes de marketing, communication. J'ai été attachée de presse, je me suis occupée du marketing digital dans des grosses structures et dans des grands groupes. Primaveras est arrivé au bon moment pour moi, en 2019, parce que je venais de quitter le grand groupe pour lequel je travaillais, j'avais envie de faire autre chose. Le programme m'a vraiment permis de canaliser ma réflexion, de me confronter avec la réalité d'affinement du projet et c'est ce qui m'a donné l'énergie pour pouvoir changer complètement de métier. D’ailleurs, le programme m’apporte toujours. Il y a un outil qui est utilisé pendant le programme qui s'appelle la boussole : encore aujourd’hui, j'ai toujours ma boussole avec moi. Il n’y a pas de moment où je laisse complètement Primaveras derrière moi parce que ça m'a vraiment permis de faire ce que je fais aujourd'hui. Aujourd’hui je me vois continuer dans ce que je fais mais je ne suis pas du tout fermée à faire d'autres choses. S'il y a des gens qui sont intrigués par ce que je fais, par le fait que j’effectue plusieurs métiers à la fois, on peut me retrouver sur LinkedIn où j'explique ma démarche, et on peut retrouver sur mon compte Instagram mes créations en tant qu'illustratrice.  
Visiter la page LinkedIn de Sylvie

Visiter la page Instagram de Sylvie
François : d’ingénieur en construction à journaliste

François : d’ingénieur en construction à journaliste

...

Aujourd'hui, je suis journaliste en reconversion, donc j'ai repris des études. Je viens de terminer mon année de master 1 à l'école de journalisme de Lille, et j'ai attaqué mes premières expériences en rédaction cet été. Initialement j’avais fait Centrale Paris avec le parcours habituel : la prépa, puis l'école d'ingénieur. Ensuite, je me suis retrouvé ingénieur en chef de projet avec le CDI et tout ce qui va avec - bref, la petite vie bien rangée à 23 ans. Mais je ne trouvais pas vraiment de sens à ce que je faisais. En 2019, Primaveras m'a permis de faire le point sur ce que j'avais envie de faire, sur ce qui me plaisait vraiment et d'approfondir, de commencer à effectuer des recherches sur le domaine du journalisme. Moi, j'étais arrivé avec une idée très vague et je suis ressorti avec l'idée que oui, j'allais faire du journalisme. Après, est-ce que je serai journaliste à plein temps dans 5 ans, dans 10 ans ? Je ne peux pas vraiment savoir puisqu'il y a 5 ans, j'étais encore en train de travailler comme ingénieur. Je me dis juste que si à un moment je devais bifurquer, je saurais reconnaître les signes avant-coureurs. La méthode Primaveras a été pour moi un très bon moyen de remettre le pied à l'étrier. Pour ceux qui connaissent la situation que j'ai connue, je recommande assez chaudement ! Les jeunes, n'hésitez pas à vous reconvertir en début de carrière si vous sentez que ce que vous faites n'est pas fait pour vous. Si ce n'est pas fait pour vous à 25 ans, ça ne le sera pas plus à 27 ou 28 ans.

Nos Publications sur la reconversion professionnelle

Une question précise ?

Primaveras en podcast