Diplôme en poche depuis quelques années, vous vous posez parfois cette question : « quel sens donner à ma vie professionnelle ? ». Ce sentiment de ne pas être à sa place, d’avoir suivi une voie toute tracée sans avoir vraiment choisi son métier n’est pas rare en début de carrière. Vous ne saviez peut-être pas réellement quel métier exercer non plus. Comment alors savoir si on doit se diriger vers une reconversion professionnelle à 30 ans ? Voici quelques clés pour vous aider à y voir plus clair.

Une remise en question professionnelle à 30 ans

 

L’époque change, et les jeunes diplômés en début de carrière sont le reflet et les acteurs des mutations du monde du travail. Désormais, ils le savent, le chemin n’est pas défini à l’avance. « Je suis perdu », « Je n’ai pas envie de rentrer dans une case toute ma vie », « J’ai suivi ces études parce que j’étais bon en maths », « Je me sens à l’étroit dans mon job »… sont des sentiments de plus en plus récurrents chez les actifs de 30 ans.

Le temps où les diplômes dessinaient des carrières relativement prévisibles, qui ne nécessitaient pas de remise en question régulière ou profonde, est révolu. L’incertitude est désormais de mise : instabilité des organisations, allongement de la vie professionnelle, émergence de nouveaux métiers… Face à ces phénomènes, certains se demandent s’ils doivent se reconvertir pour trouver motivation et équilibre.

Donner du sens, se réorienter, trouver un meilleur équilibre, avoir un travail dans lequel on se sent utile, tout cela est bien sûr possible à 30 ans. Mais une reconversion professionnelle exige de la patience, de l’engagement et du pragmatisme.

 

Déterminer ses préférences profondes, une étape indispensable à la reconversion

 

Comment redonner du sens à sa carrière à 30 ans ? Dans un premier temps, profitez de vos projets, de vos rencontres, de vos expériences, même extra professionnelles, pour mieux définir vos besoins et vos critères.

Ensuite, posez-vous en permanence la question de ce qui vous anime « vraiment ». Alors vous constaterez que tout ce qui est important pour vous, n’a pas le même degré d’importance. Certains éléments vous motivent plus que d’autres.

Prenons l’exemple de cette jeune diplômée d’école d’ingénieur, douée en maths. Elle pressent qu’elle se lassera vite de passer ses journées à manipuler des formules. Elle découvre ainsi par ses différents stages qu’elle préfère qu’on lui reconnaisse sa capacité à nouer des contacts plutôt que ses compétences dans la résolution de problèmes abstraits.

En parallèle, ses diverses expériences internationales lui confirment qu’elle adore pratiquer les langues étrangères. Pourtant, pour des raisons personnelles, elle préfèrera travailler en France. Ainsi, chaque expérience vécue l’a aidée à déterminer ses priorités et ses préférences pour son avenir professionnel.

 

Comment choisir un nouveau métier à 30 ans ?

 

C’est à cette étape que la méthode Primaveras peut vous être utile. Cette méthode, qui aide les talents à se repositionner en vue d’une reconversion professionnelle, trouve une partie de son fondement dans les modèles d’aide à la décision.

Pour revenir à notre jeune ingénieure, deux options se sont présentées à elle après le suivi de cette méthode. L’une favorisait son expertise, l’autre son équilibre de vie personnelle :

  • Un métier plus orienté vers la relation dans le montage de projets à l’export dans la construction, qui est sa spécialité
  • Un métier plus local, dans la gestion de plans d’aménagement au sein d’une collectivité pour mesurer directement son impact.

Va t-elle se tourner vers un métier dans sa voie professionnelle d’origine ou opérer la grande reconversion professionnelle à 30 ans ? Dilemme !

 

Être actif en amont de sa reconversion professionnelle à 30 ans

 

Enfin, il faut bien sûr passer à l’action avec détermination. Les plus belles réussites observées chez les jeunes diplômés qui souhaitent se réorienter sont celles où l’action repose sur une démarche focalisée, presque entrepreneuriale.

Il est important de rester solide sur ses priorités et proactif dans la connaissance de ses préférences réelles pour retrouver du sens au travail. Vous devez vous servir de votre capacité à vous informer et aller au contact pour construire votre projet.

La vie professionnelle étant de plus en plus longue, le contexte en entreprise très instable, la capacité à savoir opérer un projet de reconversion est un atout déterminant pour le reste de la carrière.

Pour les diplômés du supérieur, marqués par leurs diplômes, cette démarche peut être inconfortable. Elle oblige en apparence à renoncer à ses acquis, ou à perdre en crédibilité, mais en apparence seulement ! Trouver du sens est devenue une compétence à cultiver dès le début de carrière.

Article de Laurent Polet, Professeur en Management à l’Ecole Centrale Supélec.

 


Envie de faire le point sur votre carrière, voire de reconversion ou tout simplement de retrouver du sens au travail ? Faisons connaissance lors d’une visio d’informations

Vous pouvez suivre toutes les actualités de Primaveras sur Linkedin et Facebook.

 

Partagez cet article :

Une question précise ?