Le Père Noël veut un travail à impact ! 

C’est le 5ème conte de Noël. En décembre, je vous propose des interviews du Père Noël en forme de clin d’œil, qui me permettent de pointer un thème d’actualité sur le sens au travail en relation avec les événements de cette année 2021 !

Que vos fêtes de fin d’année soient aussi un moyen pour vous de trouver votre impact !

 

Laurent : Bonjour Père Noël. Je suis très honoré de votre fidélité chaque année pour répondre à mes interviews !

Père Noël : Bonjour Laurent. Je vous en prie, j’y trouve à chaque fois un moment pour prendre un peu de recul … parce que … (hésitations)

Laurent : Parce que ? …

Père Noël : … Bien, parce que cette année, je vous avoue que je suis très très contrarié … (insistant)

Laurent : Contrarié, Père Noël ? … Hum, oui, je me doute que les problèmes de pénurie qui font suite à cette crise sanitaire perturbent fortement votre organisation avec vos lutins pour pouvoir répondre à la demande pour tous les jouets, n’est ce pas ?

Père Noël : Pas du tout.

Laurent : Comment ça, pas du tout ?

Père Noël : Ce n’est pas cela qui me contrarie, Laurent. … Vous savez que je vis au Pôle Nord ?

Laurent : Oui …?  (surpris)

Père Noël : Eh bien, cette année, pour la première fois, je constate l’effet dramatique du réchauffement climatique autour de moi. Je vois apparaître les premiers effets sur la couche de glace … C’est cela qui me contrarie, qui me préoccupe. Je vous le dis, cela me rend presque malade !

Laurent : En effet, je ne m’attendais pas à cela, voyez vous. Mais je comprends tout à fait que cela vous perturbe.

Père Noël : D’autant que je ne peux rien faire, Laurent ! Je suis là avec mes lutins, avec mes rênes, à préparer les cadeaux comme chaque année. Et comme chaque année, je vais distribuer tous ces jouets, passer par la cheminée, faire la joie des enfants. Soit. Mais pendant ce temps, la planète se réchauffe, et les glaces fondent. Bon sang Laurent, je ne suis pas très fier dans ce rôle passif qui est le mien, cela me paraît artificiel, inutile … (soupirs)…

Laurent : Ah, je vous sens bien préoccupé Père Noël. Mais pourtant, je serais tenté de vous dire que vous n’êtes pas passif. Pas du tout, même !

Père Noël : Comment voulez vous que je puisse avoir un impact sur tous les dérèglements, quand je travaille un jour par an !?

Laurent : Je vais vous donner mon point de vue. D’abord, savez-vous que vous êtes exemplaire ?

Père Noël : Exemplaire, moi ?!

Laurent : Oui. Vous avez le mode de transport le plus écologique qui soit ! Le tour de la planète avec des rênes, et en une nuit ! Votre empreinte carbone est tout à fait exceptionnelle et c’est un modèle de sobriété ! Vous n’avez pas besoin de passer à l’électrique. Surtout gardez votre singularité, elle sera inspirante … j’en suis convaincu !

Père Noël : Certes, mais cela reste un impact bien modeste tout de même, car il se limite à un déplacement par an. Que puis-je faire d’autre ? Vous savez, cela m’angoisse vraiment.

Laurent : Pourtant, s’il y a bien un rôle que vous pouvez avoir, c’est celui de choisir les jouets que vous allez distribuer. Tenez, que faites vous de toutes ces lettres que les enfants vous envoient ?

Père Noël : Eh bien… je les lis et je commande la fabrication des jouets par mes lutins. Et alors ?

Laurent : Alors, que diriez-vous de choisir des jouets qui sont les moins impactants pour l’environnement ? D’orienter par exemple les articles de vos lutins pour que toutes les pièces que vous assemblez utilisent des matériaux qui préservent la biodiversité ?

Père Noël : Oui, c’est vrai que nous pouvons faire un peu différemment parfois.

Laurent : Voyez vous Père Noël, il n’y a pas toujours de grandes choses à changer pour avoir un impact avec son travail. Vous n’avez d’ailleurs pas forcément besoin de passer par un bilan de compétences pour cela !

Père Noël : Un bilan de compétences ?!

Laurent : C’est une blague ! (rires) … Beaucoup de personnes partagent vos sentiments, et beaucoup veulent tout changer, voire plaquer leur travail. Or ce n’est pas toujours la bonne décision. Très sérieusement, je suis persuadé que si vous faites quelques petits changements dans les commandes de vos lutins, vous sentirez que vous serez utile pour le climat, voilà un job à impact. Parce que le Père Noël a une véritable influence sur tous les enfants, vous allez même diffuser ainsi auprès des parents d’autres manières de consommer. N’en doutez pas ! Vous avez en vérité un grand rôle à tenir pour l’avenir de la planète, je vous encourage à ne pas baisser les bras !

Père Noël : Ah … merci pour ce regard avisé, Laurent. Je m’imaginais tout arrêter pour ne plus être toute l’année à ne rien faire. Mon job peut avoir un impact sur la planète ?! C’est une nouvelle qui me donne de la motivation ! Formidable !

Laurent : Vous savez Père Noël, cette année, il y a eu un grand événement, pas très loin de chez vous à Glasgow. Une « COP » comme on dit, avec ce qu’on appelle les « grands de ce monde ». Et bien, je vous invite en particulier à être attentif aux cadeaux que vous ferez à leurs propres enfants. Ça pourrait changer leurs idées plus vite qu’une COP. Je vous souhaite un Joyeux Noël à impact, cher Père Noël !

Père Noël : Pourvu que vous ayez raison ! Je m’y attelle de suite ! Joyeux Noël Laurent !

À lire aussi : Écologie : faut-il tout quitter pour un job à impact ?


 

 Envie de faire le point sur votre carrière, voire de reconversion ou tout simplement de retrouver du sens au travail ? Faisons connaissance lors d’une visio d’informations !

 Vous pouvez suivre toutes les actualités de Primaveras sur Linkedin, Facebook et Instagram.

Partagez cet article :

Une question précise ?