Le métier de consultant RSE est très convoité parmi les cadres en quête de sens qui souhaitent se reconvertir dans l’écologie. Découvrez ce métier en plein essor et comment y accéder.

Qu’est-ce qu’un consultant RSE ou développement durable ?

 

Le métier de consultant RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) ou développement durable est assez récent. Des cabinets de conseil ont commencé à se créer et des indépendants se sont lancés à partir des années 2007-2009, après le Grenelle de l’Environnement.

Le rôle du consultant RSE consiste à accompagner les entreprises dans la définition de leur stratégie RSE pour qu’elles répondent aux grands enjeux environnementaux et sociétaux et affichent un impact plus positif sur la société.

Au quotidien, ce professionnel de l’environnement a pour principales missions :

  • réaliser des audits RSE
  • encadrer et mener des démarches de certifications (Ecovadis, Numérique Responsable, B Corp etc)
  • concevoir de la documentation et des solutions RSE
  • gérer des projets RSE
  • former et mobiliser les équipes autour des enjeux RSE

Ce métier s’exerce aussi bien en interne comme responsable/chef de projet, qu’au sein d’un cabinet de conseil ou en indépendant comme consultant. Les ONG, les associations et les structures ESS (Economie Sociale et Solidaire) recherchent de plus en plus de spécialistes RSE.

Quel profil pour le métier de responsable RSE ?

 

Le métier de consultant ou responsable en développement durable exige à la fois les qualités d’un consultant classique (écoute, capacité d’analyse, curiosité, adaptabilité, investissement intellectuel et relationnel etc), mais aussi des solides connaissances et compétences dans le domaine du RSE bien évidemment.

Sa réussite dépendra de sa faculté à s’adresser aux différents métiers d’une entreprise tout en apportant une vision sectorielle. Il peut se spécialiser dans une branche précise du développement durable, par exemple le marketing durable, la finance responsable, les achats responsables, le bilan carbone ou encore l’inclusion numérique.

Comment devenir consultant RSE ?

 

Vous êtes en reconversion professionnelle à 40 ans et vous voulez devenir consultant RSE ? Dans l’idéal, le consultant RSE doit être titulaire d’un master dans le domaine de l’environnement ou du développement durable. Si vous envisagez de reprendre vos études, c’est donc logiquement que vous vous dirigerez vers ce type de diplôme.

Toutefois, le métier reste accessible sans un diplôme spécialisé, si vous justifiez tout de même d’un niveau bac+5, de solides connaissances RSE et des compétences transversales. Vous pouvez accéder également à de nombreuses formations en développement durable, idéales pour des personnes en reconversion.

Un consultant RSE junior peut prétendre à un salaire de 35 000€ par an, et un profil expérimenté peut toucher plus de 50 000€ annuels.


 

 Envie de faire le point sur votre carrière, voire de reconversion ou tout simplement de retrouver du sens au travail ? Faisons connaissance lors d’une visio d’informations !

 Vous pouvez suivre toutes les actualités de Primaveras sur Linkedin, Facebook et Instagram.

Partagez cet article :

Une question précise ?