L’entourage serait pour certains un obstacle à la reconversion. Les amis, la famille, les conjoints ou les parents ont souvent tendance à freiner les velléités de changement professionnel. Il peut vite en résulter une forme de difficulté concrète à sauter le pas quand tout le monde nous dit que c’est dangereux ! Comment alors surmonter ces résistances venant de son propre entourage, avant qu’elles n’entament l’engouement pour une reconversion professionnelle ?

 

Quand l’entourage répète que « la reconversion, c’est risqué ! »

 

Qui n’a pas entendu un proche l’inviter à ne rien changer quand il lui exprimait son envie de tout plaquer pour une toute autre carrière ? Ce sont ces fameuses paroles entendues maintes fois : « une reconversion, c’est quand même risqué », « si j’étais toi, je réfléchirais à deux fois » ou encore, « avec tes diplômes, ça serait bête de tout plaquer » … Bref, parler de son envie de changer de métier à son entourage peut vite gâcher les ambitions les plus déterminées.

Faudrait-il cependant analyser les racines profondes de ces appels à la prudence ? Car, sur le fond, ces paroles témoignent avant tout d’une volonté de protéger la personne face une perspective pleine d’incertitudes.

Cette volonté trouve sa source naturellement dans les liens affectifs qui existent avec notre entourage. En invitant à ne pas prendre de risque, la famille ou les amis dévoilent en vérité leurs propres craintes – voire angoisses – face au changement.

Pour autant, ces liens affectifs existent dans les deux sens. C’est pourquoi, même lorsqu’on est au fond du trou en termes de motivation, ces paroles peuvent vite nous influencer. La parole du conjoint ou des proches collègues a du poids et notre envie réciproque de ne pas les inquiéter comme le crédit qu’on leur accorde peut finalement abîmer un désir de se reconvertir.

 

Et si les réticences des proches reflétaient vos peurs de la reconversion ?

 

Cependant, tout n’est pas binaire dans nos relations. Les uns auraient peur, quand les autres seraient des inconscients ? Vous avez sans doute entendu que pour convaincre, encore faut-il être soi-même convaincu.

Sans doute savez-vous que la manière dont on s’exprime influence son auditoire ? Dit autrement, il ne faut pas négliger que les doutes exprimés par ceux qui nous connaissent bien sont souvent des miroirs de nos propres doutes.

Je constate très régulièrement que les personnes qui vivent une forte opposition de leur entourage ne présentent pas toujours leur projet de reconversion professionnelle de la meilleure manière.

Je me souviens d’Elodie, consultante dans un cabinet de stratégie financière qui vivait très mal la pression dans son emploi. Elle était résolue à se reconvertir dans le coaching, pour être indépendante, mais elle n’avait pas résolu le dilemme de la perte de revenus. Sa situation professionnelle lui permettait en effet de mener un train de vie très confortable. Aussi, quand sa famille lui défendait qu’elle ne prenait pas conscience du risque de perte financière, ce n’était qu’un reflet de ses propres hésitations !

 

Et si la reconversion professionnelle devenait une méthode ?

 

Alors que faire ? Convaincre son entourage est tout à fait possible. C’est même une condition nécessaire pour réussir sa reconversion. Pour cela, le discours a besoin de s’adapter. Il est tentant d’exprimer son désir de se reconvertir pour tout changer.

Mais tant que le changement n’a pas encore pris une forme concrète, il vaut mieux éviter de s’étendre sur le projet. En tout cas, il est préférable de ne pas annoncer qu’on va changer de métier tant qu’on n’a pas pris soi-même toutes les précautions pour le faire.

Pour être convaincante, une reconversion doit être énoncée comme une démarche méthodique à part entière. Cette démarche consiste avant tout à procéder par étapes afin de ne pas précipiter les décisions hâtives.

Si par exemple vous avez envie de vous lancer en tant que coach, il vaut mieux parler d’une démarche d’enquête sur le métier de « coach » dans un premier temps, ou d’un bilan de compétences. Ce discours permet de rassurer en indiquant que ce qui peut inquiéter est sous contrôle.

L’entourage sera beaucoup plus réceptif à une démarche structurée en vue d’une éventuelle reconversion professionnelle, qu’à l’annonce du grand saut vers l’inconnu !

Mettre de la méthode dans son projet professionnel permet donc de sécuriser ses choix. Cela permet également d’embarquer son entourage en rassurant ses craintes légitimes face au changement, et face à l’inconnu.

Il est frappant de constater d’ailleurs que les plus forts soutiens viennent souvent des personnes qui ont déjà opéré un gros changement de carrière. Je vous invite donc à savoir vous entourer de ces proches « reconvertis » ! Cela explique la force la communauté des anciens de Primaveras … un réseau bienveillant dans des phases où on rencontre parfois trop de résistances.

 


Envie de faire le point sur votre carrière, voire de reconversion ou tout simplement de retrouver du sens au travail ? Faisons connaissance lors d’une visio d’informations

Vous pouvez suivre toutes les actualités de Primaveras sur Linkedin et Facebook.

Partagez cet article :

Une question précise ?