Le Père Noël fait face à la désertion des enfants !

Voici notre 6ème édition des contes de Noël ! Pour cette édition 2022, voici une conversation de Laurent Polet, fondateur de Primaveras et professeur en management à CentraleSupélec, avec le Père Noël à propos des envies de bifurcation des enfants. Joyeuses fêtes de Noël à tous !

Laurent : Bonjour Père Noël ! Comment allez-vous, c’est la septième fois que nous nous rencontrons à la veille des fêtes de Noël ?

Père Noël : Bonjour Laurent. Je vais bien, même si les affaires du monde m’angoissent un peu … et vous Laurent ?

Laurent : Je vais bien, merci cher Père Noël, … mais je partage aussi votre angoisse pour être sincère.

Père Noël : Oui, nous évoquons chaque année des sujets sérieux ! C’est pourquoi, cette année, j’avais anticipé notre entrevue et je vais vous soumettre ma préoccupation du moment.

Laurent (soucieux) : Préoccupation ?

Père Noël : Oui, je commence à recevoir les lettres au Père Noël.

Laurent : C’est normal non ?

Père Noël : Oui c’est normal bien sûr, …. mais cette année, je lis des demandes totalement inhabituelles !

Laurent : Tous veulent le dernier smartphone en cadeau ! (rires)

Père Noël (sourire) : Ah non, détrompez vous ! C’est l’inverse ! … Les enfants m’écrivent qu’ils ne veulent plus participer à la destruction de la planète ! Ils disent que les cadeaux de Noël ne font qu’alimenter un système néfaste pour la planète, dont ils ne veulent plus être complices. Leurs lettres m’annoncent vouloir refuser de servir ce système par des consommations inutiles, et me demandent donc … de ne pas leur déposer de cadeaux le soir de Noël ! C’est incroyable. Voilà ce qui me préoccupe !

Laurent : … ça alors … de la part des enfants, c’est étonnant ?

Père Noël : C’est peu de le dire Laurent !

Laurent : Ça me fait penser à mes étudiants, et aux discours des jeunes diplômés des écoles d’ingénieurs et de commerce qui protestent en France pour refuser des jobs qu’ils dénoncent pour leurs ravages écologiques et sociaux … Ils pourraient être leurs grands frères ou grandes sœurs ! On dit qu’il bifurquent de la voie toute tracée par leurs études.

Père Noël : Tiens donc, c’est un vague de bifurcation qui se propage alors aux plus jeunes ?

Laurent : Une vague ou un tsunami ! Le mouvement en tout cas toucherait aussi ceux qui croient encore au Père Noël !

Père Noël  (soupir) : Eh bien non, du coup, ils ne croient plus en moi, Laurent ! La magie de Noël s’éteint, car sans jouets, la fête ne sera plus la même ….

Laurent : Sans doute faut-il répondre autrement à cette aspiration !

Père Noël (énervé) : Comment faire ? Personnellement, je ne sais faire que ça : distribuer des jouets pour la joie de tous les enfants du monde !!

Laurent : Mais ils ne vous demandent pas de ne pas leur faire plaisir ! Ils ne disent pas qu’ils n’aiment pas les cadeaux, et ne refusent pas que vous passiez les déposer dans leurs cheminées !

Père Noël : Soyez plus clair Laurent …

Laurent : Vous savez ce qu’ils expriment : la fabrication des jouets détruit les écosystèmes. Et si vous répondiez à leurs angoisses en leur offrant ce qui serait à leurs yeux une manière de ne pas participer à la destruction de la planète ? Ainsi, des jouets recyclés ne sont pas une atteinte à l’environnement puisqu’il évitent de la consommation de ressources fossiles ou de matières premières, voire le travail dans de mauvaises conditions sociales !

Père Noël : Je vois où vous voulez en venir ! …

Laurent : Vous pourriez faire une belle surprise à ces enfants qui vous interpellent, en rénovant des jouets anciens par exemple ! Que diriez vous du recyclage de jouets de leurs parents ou de leurs grands parents, des jouets qui à l’époque étaient d’ailleurs bien plus résistants que nos fabrications contemporaines … !

Père Noël : C’est une bonne idée …

Laurent : Vraiment ?

Père Noël : Ah oui Laurent ! Je trouve que vous êtes pertinent ! D’ailleurs j’entrevois même un autre intérêt à cette idée qui me permet en somme de continuer à distribuer des jouets, à faire mon métier pour les enfants  … même pour ceux qui veulent bifurquer comme vous dîtes !

Laurent : Quel autre intérêt ?

Père Noël : Voyez-vous, cette possibilité de rénover des vieux jouets va plaire à mes lutins ! Je suis certain que cela va changer leur quotidien, et leur permettre d’apprendre de nouvelles manières de travailler. Ils me demandent souvent des idées pour changer certains jouets qu’ils sont fatigués de fabriquer. Alors voilà un autre intérêt de cette idée.

Laurent : Parfait ! Une petite reconversion en somme (rires) !

Père Noël : Oui, je pense que cela va donner un sens nouveau à leur travail. Jusqu’à présent, les lutins étaient motivés par le bonheur des enfants. Demain, ils pourraient aussi être fiers de réparer des jouets pour protéger la planète !

Laurent : Une belle manière de contribuer à la réduction de l’empreinte carbone du Père Noël ! J’en parlerai à JMJ.

Père Noël : (rire) A qui ?

Laurent (avec un clin d’oeil) : C’est personnel : un ami qui cherche à convaincre nombre de décideurs. Mais manifestement, vous Père Noël, vous êtes facile à convaincre, et vous faîtes preuve de beaucoup d’agilité. Vous passez aisément de la préoccupation à l’enthousiasme !

Père Noël : Merci Laurent. Mais vous savez, pour moi, la joie des enfants, le soir de Noël, me comble pour une année entière. Alors, je me désespérais de ne plus pouvoir leur faire cette joie pour des motifs pourtant légitimes ….

Laurent : Nous allons tous devoir renoncer nos habitudes dans les années à venir. Mais il est possible de le faire, sans perdre l’essentiel. Le temps de renoncer à votre mission n’est donc pas encore venu cher Père Noël ! Alors je vous souhaite bon courage et de bons moments d’apprentissages avec vos lutins !

Père Noël : Merci Laurent, et à l’année prochaine !

Laurent : Joyeux Noël !

À lire aussi : Le Père Noël est-il un profil atypique ?


 

 Envie de faire le point sur votre carrière, voire de reconversion ou tout simplement de retrouver du sens au travail ? Faisons connaissance lors d’une visio d’informations !

 Vous pouvez suivre toutes les actualités de Primaveras sur Linkedin, Facebook et Instagram.

 

Partagez cet article :

Une question précise ?